Unknown 2Le plus courant assurément. Ce système est l’héritier des constructions à colombages. La structure est constituée d’un squelette d’éléments verticaux (montants) de faible section, disposés à intervalles réguliers selon un entraxe de 40 ou 60 cm, et reliés entre eux par des éléments horizontaux (traverses) de même section, le tout formant des cadres. Dans ce type de construction, chaque élément constitutif des parois joue un rôle spécifique. La portance est réalisée avec les montants. La stabilité structurelle est assurée par les panneaux de contreventement (contreplaqué ou copeaux collés), par les liens de faîtage (sablière périphérique,…) et par les pièces de quincaillerie (tirants, feuillards en acier,…). L’isolation thermique se fait grâce à l’isolant placé entre les montants ; elle est doublée, côté intérieur, d’un pare-vapeur. L’étanchéité est assurée par un pare-vent posé du côté extérieur de la paroi.

Le système à ossature permet une grande souplesse : remplacement, ajout ou suppression de baies et cloisons sont aisés. Bien entendu, toute intervention sur les montants de structure doit être rationnelle: pour créer de grandes ouvertures, par exemple, des pièces de renfort doivent être utilisées et la surface de la paroi doit rester suffisante pour que le bâtiment présente la stabilité requise.

Dotée d’une haute capacité isolante des parois, la construction à ossature bois répond de manière très performante aux exigences thermiques. D’une part, le système à ossature présente, entre les montants, assez d’espace pour incorporer un maximum d’isolant et, d’autre part, le bois lui-même offre d’excellentes propriétés thermiques et réduit les problèmes de pont thermique.

Le passage des équipements, quant à lui, se fait dans la contre-cloison, en dehors des éléments structuraux, tandis que la charpente, traditionnelle ou constituée de fermettes préfabriquées, est réalisée de manière à assurer une bonne répartition des charges sur l’ensemble des montants.

Si le système à ossature est aujourd’hui très répandu, c’est sans doute parce qu’il permet une liberté de formes et une souplesse quasi illimitées, qu’il peut être facilement préfabriqué en usine et offre une systématisation économique, un affranchissement par rapport aux conditions climatiques extérieures ainsi qu’une réduction des délais de construction.