p-p 4Très ancienne technique constructive quoi que historiquement plus récente sur notre continent, cette troisième méthode consiste à monter une structure comparable à celles que l’on peut voir dans les bâtiments en béton en cours d’exécution. Le squelette poteaux-poutres présente un moins grand nombre de pièces de bois que le système ossature mais les sections sont par contre plus importantes.

Dans la plupart des cas, les éléments verticaux, ou poteaux, sont disposés à intervalles réguliers selon une trame et sont reliés entre eux par des éléments horizontaux, ou poutres. La structure principale ainsi formée est communément appelée “structure primaire”. Ce système, dont l’exécution peut être rapide, consiste donc à créer une sorte de grande structure ouverte supportant les planchers et la toiture, et complétée par des parois de remplissage par la suite. Les parois possèdent leur propre structure et sont, soit insérées partiellement entre les poteaux, soit placées du côté extérieur ou du côté intérieur.

Ce type de construction offre une grande diversité architecturale : les possibilités de transformation sont illimitées.

Outre l’adaptabilité des surfaces ainsi créées, l’avantage réside dans la possibilité d’exprimer architecturalement la dissociation de la structure, des parois et des planchers, en utilisant par exemple de très larges baies vitrées. Des portées importantes peuvent être atteintes, offrant de grands espaces dégagés.

Les poteaux peuvent s’élancer sur la hauteur d’un étage ou sur toute la hauteur du bâtiment. Les poteaux et poutres sont continus ou non, de section simple ou double. Ces différentes configurations permettent de multiples types d’assemblage.